Maison des jeunes de Trois-Pistoles

une
septembre 23rd, 2012
|

Un projet élaboré en vue de l’obtention d’une bourse au Conseil des Arts et de la Culture du Bas Saint-Laurent. L’ambition s’est atrophiée suite au refus du projet. Ce fut ma deuxième et dernière soumission au CALQ : ces demandes de Bourses étant aussi futiles qu’énergivores. Malheureusement, le projet qui se voulait participatif s’est ratatiné pour se limiter à une performance individuelle et bénévole.

En bas de page, vous trouverez une description de l’idée de départ, tel que je l’ai présentée au jury… Il y avait également un volet BD et un espace pour la conception du présent blog mais je vous les zappe, le but ici étant de présenter la fresque. Sans couleurs donc. uniquement au feutre. Le tout à été fait directement à main levé, sans croquis et au fil des demandes des jeunes. Le centre du cadre sera pour faire des projections de films.

Description (partielle) du projet avorté :

Volet 1 – Peindre et décorer les locaux de la Maison des jeunes de Trois-Pistoles en tenant compte des suggestions des jeunes, en teintant le tout de spécificités locales et en réservant un espace à la sensibilisation aux problèmes des toxicomanie et d’abus d’alcool. Le processus de création sera accessible aux jeunes et pourra être participatif. La démarche comporte également une étude comparative des méthodes à privilégier, la prise de contact avec des conseillers, l’achat du matériel, l’élaboration et la réalisation des œuvres. Je participerai activement à la promotion de l’évènement, ce qui, consolidé par mes expériences en tant que conférencier et qu’enseignant (je connais déjà bien les jeunes de la communauté), sera assurément dynamique.

Volet 2 – BD & blog…

Démarche :

Cette expérience unique plonge ses racines dans l’imaginaire et les intérêts des jeunes de Trois-Pistoles, lesquels sont invités à participer au processus de création. Le processus participatif induira une appropriation des œuvres par les jeunes impliqués. Sa pertinence dans le cadre de cette bourse tient également au fait que le projet sera forcément teinté de particularités locales. De plus, l’inclusion d’une vision humaniste et éducative (sensibilisation quant à la toxicomanie) aurait un impact positif sur la jeunesse de ma communauté qui, de par sa situation socio-économique défavorisée, en serait d’avantage interpellée. Cette réalisation constituerait une vitrine pour mon travail et jouerait un rôle décisif pour l’obtention future de contrats.

Et pour montrer que je suis gentil…

Ce projet répond aux objectifs du programme en ce sens qu’il soutient la réalisation d’une œuvre par un artiste ayant 10 ans ou moins de pratique; et son intégration dans le cadre d’une activité de diffusion artistique menée par un organisme du Bas-Saint-Laurent favorisant un meilleur accès des citoyens au processus de création. Il constituera un laboratoire où je pourrai confronter le public à mon art; et il mènera fort probablement à des collaborations futures. De plus, la poursuite future du volet BD comprendra assurément des liens avec les particularités régionales et la valorisation de ses paysages.

Je suis reconnu comme artiste professionnel par le biais des caricatures que j’effectue régulièrement pour « Ensemble pour demain » (un nouveau journal, né d’une initiative locale et traitant du monde coopératif) ainsi que  via le bénévolat que j’effectue en tant qu’ Artiste animateur bénévole pour la bibliothèque Anne-Marie-D’amours de Trois-Pistoles, pour l’Echo-fête (festival environnemental) de Trois-Pistoles et pour les personnes âgées  au Centre de Santé et de Services Sociaux des Basques. J’effectue également divers petits contrats localement : élaboration du logo, de la carte d’affaire et d’affiches pour la nouvelle boulangerie La Cigale (Trois-Pistoles); création d’une illustration pour une initiative de la Table Jeunesse des Basques menant à la diffusion de films de l’ONF dans la région. Enfin, j’ai déjà publié un livre jeunesse en tant qu’auteur (réécriture d’une légende Réunionnaise), illustrateur et graphiste  en 2009 (La Bonne Étoile – Éditions Azalées – Île de La Réunion (France)). Certaines de mes œuvres sont (étaient) exposées de façon rotative et en permanence à la Boulangerie La Cigale.

Devant la précarité, j’ai renoué avec mes aptitudes artistiques et c’est avec joie que je constate que progressivement, les choses se mettent en place pour que je puisse me tailler une place dans ce milieu et contribuer au rayonnement des Basques au Québec et éventuellement ailleurs dans la francophonie. Au delà de votre soutien financier, votre caution morale favoriserait également ma visibilité et renforcerait ma crédibilité auprès des éditeurs et autres employeurs potentiels permettant la remise en chantier de certains de mes nombreux projets de livres jeunesse dont certains sont des collaborations avec d’autres citoyens Basques ou des membres de la communauté autochtone crie de Chisasibi (Baie James).

 

Laisser un commentaire