Dans l’air du temps

Quelle serait votre série préférée parmi ces proposition dans l’air du temps?

Un nouvel aphorisme d’Albert Brie, également dans l’air du temps…

Qui c’est Albert Brie?

Écrivain et humoriste québécois. Il a participé comme scripteur francophone à plusieurs médias. Il est notamment connu comme auteur d’aphorismes humoristiques et philosophiques salués par ses pairs. Albert est décédé le 27 octobre 2015 à l’âge de 89 ans.

« Un écrivain prodigieux, à mettre quelque part entre le vieux Montaigne et le jeune La Bruyère » ­- Jean Marcel

« Ses pensées précises et fines ont éclairé des générations de lecteurs. Ses traits, il les décoche en quelques mots qui lui suffisent à cerner une idée, une impression, un sentiment.  » – Jean François Nadeau

« Si tous ceux qui parlent pesaient leurs mots, comme l’air serait léger ! » – Albert Brie

« La plupart des grands hommes sont considérés comme des lumières seulement quand ils sont éteints et les morts sont enterrés deux fois, sous la terre et sous les éloges ! » – Albert Brie

Brie Aprilus

facebook_logo_aprilus

★ Suivez le lien pour faire un DON à un artiste libre.

 

 

Le Maraîcher Masqué 3 (Parole d’évangile)

AprilusMaraicher3

Si tu manges d’la marde, tu deviens d’la marde!

Reprenons le pouvoir face à ce système productif alimentaire de marde qui manipule les habitudes des consommateurs au détriment de leur santé et de l’environnement! Ostie.

Maraîcher Masqué

– Dis, Aprilus, c’est quoi un ascaris? Tssé, dans ta BD, quand tu dis «garderie Les Petits Ascaris»…

Ben c’est ça. Et pis si ça t’intéresse lecteur, les deux autres épisodes du Maraîcher Masqué sont ICI

Meradipeuseaprilus

Poutines

facebook_logo_aprilus

Le Maraîcher Masqué faucheur volontaire

Le p’tit blues est passé. Je reprends du service au compte-goutte. Zéro ambition. 100% thérapeutique et purement égoïste (je suis enfin en phase avec l’époque).

Le Maraîcher Masqué est de retour! Il continue de nous livrer ses pouvoirs de justicier agricole. Mais aussi, petit à petit, ses contradictions de progressiste, ses côtés obscurs… Ici, un briquet orné d’une paire de glandes mammaires. Pour le moment, y’a pas matière à horrifier Manon Massé. On verra plus tard… Toujours est-il que je rends hommage aux faucheurs volontaires et autres désobéisseurs de conscience (oui, oui Manon, l’emploi du masculin c’est pour alléger le texte). Salut aussi à mes amis de la Ferme du Vert Mouton à Saint-Valérien.

Normalement, vous devriez retrouver votre justicier rural préféré chaque mois, dans Le Taon, seul canard où je peux laisser libre cours à ma dangereuse, subversive et malsaine passion scatologique. Je persiste, la vulgarité n’est pas là où on la croit!

Le premier épisode du Maraîcher :

Maraicher Taon 1

Encourage-moi, j’accepte les chèques, le chocolat, la bonne bière et des tas d’autres choses qui ne poussent pas dans mon potager.

facebook_logo_aprilus

Rejoins-moi icitte : CONTACT


Souveraineté alimentaire

En attendant mon prochain brulôt illustré sur cette charte mal nommée et tout le bordel que nous font les multiculturalisses… Sur Radio-Cadena, il est plus facile d’entendre des mioches de 12 ans, au fond d’un terrain de foot en Colombie Britannique, que Guy Rocher, Yolande Geadah ou le Conseil du statut de la femme! Et quelle misère que de devoir se battre dans son propre camp! N’empêche, ma précédente page sur ce petit blog de rien du tout a été vue comme jamais auparavant. Merci de votre intérêt!

Enfin, un nouveau dessin du Maraîcher Masqué pour la revue À Bâbord! Visiblement, ce que devrait sous-entendre le concept de «souveraineté alimentaire» n’a pas été trop au centre de la récupération péquiste… Des mots du vent.

En prime, je vous offre une piqure de rappel du Maraîcher Masqué qui devrait nous revenir bientôt dans une nouvelle BD où il combattra le Golgoth UPA.

BanderolemaraicherAprilus

Le Maraîcher Masqué vs le Chou Yankee

C’est plus trop la saison des choux mais j’avais promis ce dessin à un pote, que dis-je, un frère maraîcher de St-Valérien depuis un bout de temps. Et c’est un sujet qui me tient à cœur.

L’histoire, la vraie, la voici, de la bouche du maraîcher : «J’en ai un qui qui m’a pitché en pleine face : 2,50$ pour 500g de navat (navet)…c’est ben trop cher! L’autre me disais que mes choux à 2,50$ c’était de la marde… aux États c’est 1$! Je lui ai suggéré d’aller vivre aux États alors il aura ses choux à 1$ récoltés dans un champs de 100 ha où 200 mexicains sous-payés travaillent comme des esclaves pour une méga entreprise subventionnée par l’état. »

Ce a quoi on aurait pu ajouter: «bouffe-en des légumes gorgés de pesticides si t’aimes ça. Et qui c’est qui va aussi payer pour soigner tes cancers et les saloperies que la culture chimique cause à l’environnement? Ben oui, c’est toi, c’est moi, c’est nous tous… Pauv’ crétin!»

Le dessin passera peut-être dans À Bâbord…

Sur ce thème, du plus ancien au plus récent, les livres/documentaires de Marie-Monique Robin :

Aprilus – Illustrateur indépendant

Courriel : info.aprilus@gmail.com

Tel : 418-551-2856