Globule & Pustule

Adoptez Pustule & Globule dans vos pages!

animpustule & globule aprilus

Vulgarisation scientifique sur un ton résolument humoristique et tout à fait digeste, même pour les tout petits. Le thème de prédilection de l’insolite duo : l’évolution. Un sujet fascinaaaant, comme dirait Charles Tisser; trop souvent mis à mal par différents courants obscurantistes. En bas de page, trouvez ce dont nos deux énergumènes veulent causer…

« Rien en biologie n’a un sens excepté dans le contexte de l’évolution » – Theodosius Dobzhansky

   Ci-dessous, quelques esquisses :Esquisses planche 1Esquisses planche 2

esquisse planche 3

Suivez le lien pour voir une autre façon d’aborder cette thématique : «la convergence évolutive» par Aprilus» – planches finies.

Thèmes liés à l’évolution :

– Les pseudo-sciences et le créationnisme.
– Juste une théorie?
– L’effet de l’insularité sur les espèces.
– Le processus de domestication (l’exemple des renards russes, du chien, des choux…).
– La tolérance au lactose.
– Quand la parole est-elle apparue?
– Comment se forment les fossiles?
– La naissance de la bipédie.
– La néoténie (chez l’homme… le chat et la salamandre).
– La taxinomie et ses limites – ex: le crocodile et l’oiseau, les hybrides (pizzlys, coywolfs), etc.
– La généalogie des gènes, arbres phylogénétiques
– Le Projet Grands Singes (GAP – Great Apes Project) : étendre les droits fondamentaux de la personne humaine au-delà de notre espèces, pour en faire bénéficier les chimpanzés, les gorilles et les orangs-outans.
– Qu’entendez-vous par chaînon manquant?
– La relation entre la masse des testicules et celle du corps chez les primates.
– Regard évolutionniste sur la persistance du religieux dans les sociétés.
– Convergences évolutives (la vision des couleurs, le vol, la nage, les dents de sabre, etc.)
– Biogéographie : les camélidés
– Madagascar (site d’évolution d’espèces uniques).
– Les mutations génétiques.
– Allers-retours évolutifs (cétacés, pinnipèdes, tortues marines, etc.)
– Les hippopotames et les baleines.
– D’où vient le dimorphisme sexuel?
– Comment s’explique la proportion des sexes dans les populations?
– L’Amérique du Sud (site d’évolution d’espèces uniques).
– Les afrothériens (éléphants, damans, lamantins, tenrecs, etc.).
– L’Australie (site d’évolution d’espèces uniques).
– Les chevaux.
– Spéciation en cours : la souris sylvestre
– L’embryogenèse.
– Les marsupiaux.
– Les monotrèmes.
– Les reptiles mammaliens.
– Les squamates (l’origine commune des serpents et des lézards).
– Les vestiges du passé (via l’homme, les baleines, les punaises, les kiwis, les boas, etc.).
– L’anatomie comparée.
– Les imperfections de la nature (le nerf laryngé de la girafe, le hoquet, etc.).
– la course aux armements.
– Les pinsons de Darwin.
– La sélection sexuelle (avec le paon).
– Le dodo (la perte de la faculté de voler).
– Des tétrapodes aux condors.
– L’oiseau-éléphant, les ratites (famille de l’autruche) nous expliquent la tectonique des plaques).
– Archéoptéryx, volatile controversé.
– La néoténie (chez l’homme, le chat et la salamandre).
– Spéciation en cours : le crapaud marin.
– La notion d’espèce (avec les salamandres québécoises du groupe de Jefferson)
– Spéciation en cours : guppies et autres poissons.
– Le dipneuste.
– Le cœlacanthe.
– La forme des poissons et leur environnement.
– La vessie natatoire
– Le périophtalme (un poisson qui n’a pas choisi entre l’eau et la terre).
– Espèces cavernicoles.
– L’imperfection des poissons plats
– Les requins
– Lamproies, myxines, amphioxus, tuniciers…
– Comment les fossiles permettent de construire des arbres évolutifs?
– Les insectes ont été les premiers domesticateurs.
– Formation d’espèces en laboratoire : avec les drosophiles
– Arthropodes et diversité
– Sur quoi est fondée la notion de race?
– L’horloge moléculaire
– Cnidaires (méduses et coraux).
– Le comportement «social» des cellules de l’éponge – des unicellulaires aux multicellulaires.
– Datation : dendrochronologie, paléomagnétisme, radioactivité…
– La sélection des légumes
– La rencontre de la cellule et de la bactérie.
– Les bactéries, maîtres chimistes du vivant.
– Ressusciter les espèces éteintes (histoire des disparus, techniques et questions éthiques).

Parasitisme :

– Cycles et stratégies parasitaires extravagants.
– Relation hôte-parasite – l’exemple de l’introduction d’animaux domestiques en Afrique.
– Les parasitoïdes.

Anatomie, physiologie et santé animale :

– Techniques de santé animale (ex: contention d’animaux, de la perruche au boeuf en passant par l’iguane).
– Techniques de stérilisation.
– Le dégriffage des chats, la coupe de la queue et des oreilles chez les chiens.
– Techniques de détection des parasites chez les animaux domestiques.
– La sélection des races. Problèmes associés.
– Fonctions générales des systèmes vulgarisées.
– Les modes de reproduction (anatomies comparées).
– La régénération.

Agriculture et élevages :

– Apiculture – histoire, enjeux et techniques.
– Ostréiculture, mytilicultures, etc.
– Élevages d’insectes : larves de mouches domestiques, mouches soldats, grillons, ténébrions meuniers, vers à soie, etc.
– L’enthomophagie.
– Élevages insolites (iguanes, pacas, etc).
– Les gros animaux (porcs, vaches, ovins, caprins, etc.).
– Lutte biologique.
– Les certifications.
– La ferme de proximité.
– La ferme «impossible» – histoire des législations en matière d’élevage au Québec.
– Le bois raméal fragmenté.
– La biodynamie.
– La permaculture.
– Cultures spécifiques ou de familles.
– Les variétés anciennes.
– Cultures de niches.
– Systèmes culturaux (planches permanentes, rotation des cultures, successions, etc.)
– Les engrais verts et les jachères.
– Prolonger la belle saison.
– Les zones de rusticité.
– Des armes chimiques recyclés dans l’agriculture.
– Malades des pesticides.
– Les coûts environnementaux des pesticides.

Divers (biologie & société) :

– Les goulots d’étranglement – l’exemple du guépard.
– Écologie tropicale.
– Éthologie.
– Herpétologie.
– Les espèces exotiques envahissantes.
– La désertification.
– Tabac : le rideau de fumée.
– L’aspartame.
– Les perturbateurs endocriniens.
– Le festin toxique des inuits (polluants organiques persistants).

Contact : info.aprilus@gmail.com

facebook_logo_aprilus

Québec en clichés – La chasse

Voici ma contribution à un livre qui sera imprimé et distribué en Europe à 300 exemplaire en mars 2013. L’objectif est de permettre aux directeurs artistiques et éditeurs européens de découvrir des artistes du livre jeunesse au Québec. Donc, présenter mon style. Mais mon style, c’est quoi exactement? Plusieurs me disent préférer mes dessins gribouillés et nerveux, ceux que je barbouille pendant les réunions. Celui-ci m’apparaît un peu trop propre…

Voici un petit aperçu du processus de réalisation…

Le lynx a dû être sacrifié car il tombait dans la reliure. Dommage. Pour ma blonde, c’est le style qui me va le mieux, à la «Reiser». Sauf pour le chasseur qui est trop incomplet.

Dessins plus avancés, disposés sur des calques indépendants. Ici, j’ai décidé de laisser tomber l’acrylique et les crayons de bois au profit de photoshop, c’était déjà assez long comme ça. N’empêche, je crois que j’aurais préféré les vielles méthodes…

Couleurs avancées. Ajout du décors à partir de feuilles et de fougères ramassées dans la forêt pistoloise. Intégration de photos de pierres et de sol forestier, pour donner un peu de texture, même si au final ça ne paraît plus beaucoup. Reste à régler les luminosité et à tripatouiller par ci et là.

Et finalement, la version présentant mes animaux émasculés, celle qu’Illustration Québec m’a fortement conseillé de présenter. J’ai obtempéré, un peu déçu quand même car les animaux asexués ça n’existe pas et les enfants qui en côtoient le savent bien.