Cantastoria – Gloire et Déboires du navet

DSC_4326
septembre 23rd, 2015
|

Bon, j’suis pas grayé en photos de cet évènement, donc de ces œuvres. Pour la plupart, croches, mal cadrées, mauvaise lumière… Mais voilà quand même.

Gloire et Déboires du navet : Théâtre ambulant destiné à la population de la région (MRC des Basques).  Le thème porte sur la problématique toujours actuelle de l’agriculture familiale versus l’industrie agro-alimentaire.  Théâtre sans avertissement, propos incisif et forme festive (dessin, danse, chanson, chœur).  Diffusée en 2014 : centre-femmes Catherine Leblond (juin), Marché Public (août), forum social Bas-Laurentien (septembre), AFEAS (septembre) etc.

Une autre oeuvre géniale orchestrée par Dominique Malacort. Le «chevalet-présentoir» utilisé pour dévoiler les canevas a été conçu par l’ingénieux Félix Charboneau.

marchc2ae-public-1

DSC_4328

DSC_4329

DSC_4330

DSC_4331

DSC_9348

DSC_9357

DSC_9363

DSC_9415

DSC_9363

J’ai beaucoup apprécié cette représentation Gloire et déboires du navet. Cette forme d’art, la cantastoria, à la fois inventif, léger, humoristique sert très bien la conscientisation sur des sujets pas très légers, mais si importants d’aborder publiquement. La qualité du spectacle, son originalité, son propos génial, tout ce qu’il faut pour permettre une sérieuse prise de conscience de l’impact de l’industrialisation et la globalisation de l’agriculture sur nos vies, notre économie.  Longue vie à votre spectacle, Suzelle Lambert, spectatrice.

Nous avons trouvé la présentation originale et drôle. Elle portait à réflexion de par son contenu à la fois dénonciateur et porteur de solution. C’est une façon simple et très représentative de mettre en lumière une réalité qui touche notre région durement et qui ouvre sur des alternatives et à un retour vers plus d’humanité. Aline Denis, coordonnatrice du Centre-Femmes Catherine Leblond.

Très belle animation. Les comédiennes ont su nous garder à l’écoute et nous livrer leur message. En nous conscientisant d’acheter local, notre santé en sort gagnante. J’ai beaucoup aimé.  Bravo. Marie-Claire D’Amour, spectatrice

Comments are closed.