Lettre à Philozouf (Zanetti) et dessins perdus sur Fèces de Bouc.

février 5th, 2020
|

Voici des dessins largués sur le net avec en prime une lettre adressée à mon député, le philozouf Zanetti. Pendant 9 ans, je me suis farci Jean-D’amours, un PLQiste incarnant avec brio ce qu’il y a de plus exécrable en politique. Eh ben, je peux vous dire que la politique «autrement» avec QS, c’est pas plus glorieux.

Bonjour,

Je suis un citoyen habitant la circonscription de Jean-Lesage. Pour qu’on ne se méprenne pas sur mes intentions, je me situe politiquement à gauche (proudhonien plutôt que marxiste), je suis un fervent indépendantiste et l’environnement compte parmi mes priorités. Et je ne suis pas à la solde de Québécor.

Je souhaiterais obtenir certaines réponses quant aux activités de mon député Sol Zanetti.

1- Monsieur Zanetti au Chili

Dans un premier temps j’aimerais avoir des informations sur la «mission» au Chili qui a été confiée au député de Jean Lesage en janvier dernier.

Monsieur Zanetti faisait parti d’une délégation d’observation des droits de la personne devant faire suite au rapport émis par l’ONU, en novembre.

Je suis extrêmement sensible à ce qui se passe au Chili. Toutefois, plusieurs questions me chicottent quant à la pertinence de cette délégation.

Le Soleil a rapporté que le groupe réunissait des «représentants syndicaux, des universitaires et deux élus» dont M. Zanetti.

J’aimerais savoir en vertu de quelles expériences professionnelles et de quelles compétences particulières Monsieur Zanetti a été sélectionné.

J’aimerais connaître les objectifs concrets de cette mission (excluant vraisemblablement l’usage de Skype) et la nature de son financement. Peut-on avoir une idée des coûts impliqués?

2- Monsieur Zanetti et les médias sociaux

Monsieur mon député s’exprime régulièrement sur Facebook (on l’a vu récemment poser avec Picachu au Chili). Ses opinions personnelles heurtent certains citoyens, notamment ceux, majoritaires, qui ne partagent pas sa «nouvelle» vision de la laïcité.

Récemment Monsieur Zanetti a réagit sur la commémoration des attentats de la Mosquée de Québec en cassant du sucre sur les «chroniqueurs» et en empruntant, ce que j’estime être de grossiers raccourcis idéologiques. Par la même occasion, il a fait de la publicité pour son organisation politique. J’ai été profondément choqué par cette récupération que j’estime obscène. Pour l’avoir exprimé avec fermeté, j’ai été banni sans préavis du fil Facebook de mon député. C’est la deuxième fois que cela survient.

Étrangement, la première fois faisait suite à la publication, sur mon profil d’artiste, d’une caricature représentant Monsieur Zanetti sur les genoux de feu Pierre Falardeau. Dans une société démocratique, il est pourtant légitime que les citoyens puissent s’exprimer sur les personnalités politiques et ce, même en recourant à la satire et à la caricature.

J’aimerais que vous clarifiez les règles entourant l’éviction de citoyens des espaces de discussion web entretenus par Monsieur Zanetti (et de façon plus générale, par les personnalités politiques, notamment celles issues de QS – Madame Dorion pratiquant également le tri sélectif). Je dispose en effet de nombreuses captures d’écran témoignant du caractère arbitraire de votre tri.

3- Monsieur Zanetti et les écoliers

Monsieur Zanetti a fait preuve de beaucoup de zèle lors des débats entourant l’adoption de la loi 21. Il est allé à contre-courant de la majorité francophone et a régulièrement dépeint un portrait erroné et diffamatoire de ses opposants, associant leurs positions à du racisme alors qu’il n’était pourtant question que d’idéologies, en l’occurrence, religieuses.

J’estime que le député de Jean-Lesage recours régulièrement à un racialisme issu d’un autre siècle, qu’il «stéréo-typise» et infantilise outrageusement mes concitoyens issus de l’immigration, qu’il contribue dangereusement à désinformer et qu’il encourage ainsi les passions tristes au sein de la population. À cela s’ajoute le fait irritant que Monsieur Zanetti a renié ses positions pré-électorales peu de temps après son élection.

Pour ces raisons, la présence de Monsieur Zanetti à l’école xxxxxxxxxxxx m’a beaucoup gêné car vous l’aurez compris, j’estime sa polarisante présence peu souhaitable auprès d’adolescents, surtout lorsque ma fille fait partie du lot. Si un politicien pénètre l’enceinte d’un lieu consacré au savoir, les élèves devraient être invités au recul qui s’impose et disposer de tous les outils nécessaires pour jauger la chose.

J’aimerais savoir de quelle manière s’est organisée cette visite. De qui est-elle l’initiative? Trouvez-vous acceptable que des politiciens défilent ainsi auprès de personnes mineures?

Bien que je sois particulièrement perplexe quant à la pertinence d’une intrusion politicienne au secondaire, j’aimerais aussi en savoir d’avantage sur la présence de personnalités politiques à tous les niveaux d’enseignement. Nombreux sont les témoignages attestant que Monsieur Zanetti ne parle pas que d’indépendance et donne dans le prosélytisme politique lorsqu’il visite les établissements d’enseignement supérieurs. Québec Solidaire est particulièrement actif à ce niveau. Quelles sont les balises? Comment et sous quels prétextes cela est-il possible? Ces visites sont-elles payées par les contribuables?

4- Monsieur Zanetti, la communauté LGBT et les femmes

Monsieur Zanetti pourfend régulièrement ceux qui critiquent l’islamisme. Lui et ses collègues braquent constamment les projecteurs sur l’Islam, même lorsqu’il est question des religions prises dans leur ensemble. J’aimerais que Monsieur Zanetti m’indique dans quelle Mosquée mes amies lesbiennes peuvent se marier au Québec?

4- Monsieur Zanetti le politicien

En 2018, j’ai été particulièrement agacé par la participation largement médiatisée de mon député à une fête de la St-Jean privée rassemblant des partisans de QS. J’estime que le député devrait s’atteler à servir l’ensemble de ses concitoyens, qu’il devrait prendre acte des choix collectifs, qu’il devrait collaborer avec les autres élus et qu’il devrait faire preuve de dignité et de modestie dans son usage des réseaux sociaux. Monsieur Zanetti n’est pas payé pour représenter Québec Solidaire, il l’est pour servir sa circonscription.

Merci de votre attention,

Bien cordialement,

AA

Ajout (7 février) – La réponse m’est parvenue le lendemain. J’y ai également fait suite. À lire en bas de page… Vous aussi, questionnez vos députés, écrivez-leur : http://www.assnat.qc.ca/fr/deputes/index.html

Ci–dessus, le post débile du député Philozouf.

Réponse de l’attaché politique du député Zanetti (6 février 2020) :

Bonjour Monsieur,

Voici, au meilleur de notre connaissance, les réponses à vos questions.

1. Mission au Chili
Le Collectif de solidarité avec le Chili a approché M. Zanetti sur la base de son rôle d’élu. Il a assumé personnellement tous les coûts liés à sa participation à la mission. Les objectifs de la mission étaient de sensibiliser la population aux événements ayant lieu au Chili, faire pression sur nos gouvernements et établir un réseau de solidarité.

2. Médias sociaux

Je ne peux pas clarifier les règles entourant les règles de modération et les sanctions qui y sont attribuées des autres pages politiques. Il n’y a pas de consigne, de mot d’ordre ou de ligne de conduite partagée par l’ensemble des députés du 2e groupe d’opposition.

Pour ce qui est des profils de médias sociaux de Sol Zanetti, le principe est de ne rien tolérer qui irait contre les règlements de la plateforme utilisées. Nous ne tolérons pas les insultes personnelles, autant entre les intervenants qu’à l’endroit de quelqu’un d’autre. Nous invitons également à éviter d’utiliser un langage grossier lorsque ça n’est pas nécessaire. De façon générale, nous essayons de conserver un espace qui favorise des échanges respectueux.

Je suis bien disposé à croire que vous ayez des captures d’écran qui suggèrent une gestion arbitraire. Nous n’avons pas les ressources nécessaires pour faire un suivi exhaustif de cette page. Il se peut que certaines situations aient échappé à notre attention.

J’ajouterai également qu’autant la page Facebook que le profil Instagram de M. Zanetti n’ont pas le caractère officiel des autres modes de communication comme le courriel, le téléphone, le courrier ou l’infolettre.

3. Établissements d’enseignement

M. Zanetti fait effectivement des visites dans les écoles primaires, secondaires, collégiales et universitaires. La plupart du temps, il reçoit des invitations des professeurs ou de la direction. Nous faisons aussi affaire avec CIVIX, un organisme national et non partisan, qui organise des rencontres entre les députés et les écoles de leurs circonscriptions. Dans le cas de l’école xxxxxxxxxx. Sol Zanetti a demandé, en début d’année scolaire, à rencontrer le directeur pour en apprendre davantage sur les enjeux vécus au sein de l’établissement et il en a profité pour visiter le potager hydroponique auquel il a contribué financièrement. Pour répondre à votre question, nous trouvons pertinent que les jeunes soient amenés à développer leur pensée et leur sens critique. Les visites du député leur permettent, entre autres, d’exprimer leurs idées et d’en débattre.

La tournée des cégeps de Sol et Catherine est une série de conférences sur l’indépendance du Québec. La demande étant très forte, une sélection sera faite parmi les écoles inscrites. Les déplacements et l’hébergement ne sont pas imputés aux budgets du groupe parlementaire ou du bureau de circonscription. Par contre, tous les députés du Québec touchent une allocation de déplacement et d’hébergement.

4. LGBT

Je ne connais pas de telle mosquée, mais pour être honnête, je ne connais pas non plus d’église, de synagogue ou quelconque lieu de culte qui en ferait autant. Je recommanderais plutôt le palais de justice ou l’hôtel de ville.

Je ne crois pas que M. Zanetti pourfende ceux qui critiquent l’islamisme, plutôt ceux qui critiquent l’islam. L’idée n’est cependant pas de défendre les principes ni les agissements de quelque groupe religieux que ce soit, mais plutôt de reconnaître le droit à la religion et de dénoncer l’institutionnalisation d’une discrimination à l’embauche basée sur le port d’un signe religieux. Mais je sais que nous ne serons pas d’accord et il y a probablement une meilleure façon de discuter de ces enjeux complexes qu’en marge d’un courriel omnibus.

5. La fête nationale

M. Zanetti a créé un rassemblement soulignant la Saint-Jean-Baptiste dans Portneuf; la fête était ouverte au grand public, mais les places sur le site étaient limitées. Cet événement indépendantiste vise à ramener la politique au cœur des célébrations de notre fête nationale, journée incontournable de notre culture québécoise. M. Zanetti a accepté toutes les invitations reçues dans le cadre de la fête nationale dans sa circonscription. Le 23 juin, en début de soirée, il a prononcé le discours patriotique au parc Cartier-Brébeuf. Le 24 juin, il était au parc de l’Amérique-Française pour le lever du drapeau officiel. Il a aussi distribué drapeaux et épinglettes, invitant notamment tous les citoyens de la circonscription désirant un drapeau à se présenter au bureau pour en obtenir un.

J’espère que ça répond à vos interrogations. N’hésitez pas si vous avez d’autres questions.

Bien cordialement, etc.

………………………………………………………………………

Ma réponse :

Monsieur,

Merci d’avoir pris ce temps, c’est sincèrement très apprécié.

Je crois que vous avez bien pris acte de certains malaises présents au sein de la population représentée par Monsieur Zanetti. Et effectivement, nous ne sommes pas d’accord sur tout.

Je demeure mitigé sur les visites en écoles primaires et secondaires. Lors de ces visites, les élèves n’ont pas les outils nécessaires pour prendre du recul sur les politiciens de passage. La chose n’est aucunement balisée et ne s’inscrit aucunement dans le cadre d’un objectif pédagogique particulier. Je suppose que vous seriez irrité de voir Donald Trump défiler dans l’école de vos enfants; je le serais également et je le suis tout autant de voir un politicien recourant à des allusions racialistes, reniant ses promesses (chose hélas trop courante en politique) et autres bricoles évoquées plus bas. Je trouve cette situation inappropriée et l’évoquerai au directeur de l’établissement. J’espère également que Monsieur le député y sera également sensible à l’avenir. D’autre part, la contribution à laquelle vous faites allusion n’est pas la sienne mais bien celle de l’État. Toutefois, je suis ravi que le député se sente interpellé par les enjeux auxquels sont confrontés les établissements scolaires.

Je demeure irrité par le changement de position du député quant à la laïcité et vos propos renforcent en moi ce sentiment.

DE : «L’interdiction du port de signes religieux pour certains fonctionnaires est nécessaire pour maintenir la confiance des citoyens en la neutralité de l’État. Tout le monde s’entend au Québec pour dire que les représentants de la loi (juges, policiers, gardiens de prison, etc.) doivent s’abstenir d’afficher des signes religieux, puisque le fait d’afficher leur appartenance à une religion pourrait les placer en apparence de conflit d’intérêts et semer un doute quant à leur jugement sur certaines questions morales, sociales et politiques sur lesquelles ils ont à intervenir au nom de l’État. – Sol Zanetti – avant les élections

À : «Je ne crois pas que M. Zanetti pourfende ceux qui critiquent l’islamisme, plutôt ceux qui critiquent l’islam». *Cette position est extrêmement problématique et nous replonge loin dans le temps. L’islam est une idéologie (qui plus est, comme tout monothéisme, empreinte d’homophobie et de bien d’autres tares sociales, – ce qui explique que nos prédécesseurs aient œuvré à confiner le catholicisme à la sphère privée) et les musulmans – au cas où vous l’ignoriez – ne correspondent pas tous au stéréotype fantasmé par Monsieur Zanetti sur la base de quelques rencontres, pour la plupart militantes.

OU : «…de reconnaître le droit à la religion et de dénoncer l’institutionnalisation d’une discrimination à l’embauche basée sur le port d’un signe religieux.» *Et nous connaissons tous les saillies publiques de Monsieur le député lorsqu’il accuse d’islamophobie (phobie d’une idéologie religieuse) et de racisme ses détracteurs. Maintenue après l’adoption de la loi 21 et resservie à chaque occasion, cette position rend le député particulièrement «gênant» et donne l’impression qu’il est fort peu respectueux de ses électeurs.

J’aurais également apprécié que soit reconnu le caractère discutable du commentaire Facebook de Monsieur Zanetti concernant la commémoration de la fusillade de Québec. Le moment était malvenu.

Je persiste également à trouver problématique et inapproprié l’usage de fonds publics pour les tournées des Sol et Catherine. Bien que je sois indépendantiste, cela me gêne. Et je le suis d’avantage en sachant que ces derniers ne se privent pas de donner dans le prosélytisme politique. Auprès de qui, s’il-vous-plaît, pourrais-je avoir plus de précisions sur cette situation?

Cordialement, etc.

★ Lecteurs, lectrices, j’espère que ça t’a plu ou autrement que ça t’as apporté un petit quelque chose. Tu peux visiter ma page de «DONS» (t’y trouveras un aperçu (nivelé au plus bas) de la valeur d’un billet comme celui que je viens de t’offrir). T’as même le droit de m’encourager!

Une réponse à Lettre à Philozouf (Zanetti) et dessins perdus sur Fèces de Bouc.


    Warning: call_user_func() expects parameter 1 to be a valid callback, function 'twentyten_comment' not found or invalid function name in /home/aprilus/public_html/website/wp-includes/class-walker-comment.php on line 174

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Follow by Email
Instagram